Derniers cris

  • Monsieur Pingouin: Chère Gizmo, C’est rassurant en effet de voir qu’en Nouvelle...
  • Gizmo: Une nouvelle rassurante d’un de vos cousins…
  • Monsieur Pingouin: Cher Cobaye, Je crois que si les populations ont du mal à se révolter...
  • cobaye: En y réfléchissant bien, et en retrouvant des sources, on se rappellera par exemple que...
  • Monsieur Pingouin: Cher Cobaye, C’est vrai que le traitement administré aux Égyptiens...
  • cobaye: Ouhla désolé pour les fautes et mots manquants, j’ai cliqué un peu vite…
  • cobaye: Il était surtout question de prix, de chômage, et donc de corruption devenue...

Catégories

Mots-clefs

Archives

Ignorieren und weitermachen

Jeudi, septembre 25th, 2008

C’est ce à quoi j’ai pensé hier lorsque j’ai appris que la République populaire démocratique de Corée demandait à l’AIEA de bien vouloir se retirer du site nucléaire de Yongbyon. En effet, je n’ai pas pu m’empêcher de repenser à cette animation que la blagosphère germanophone a dû relayer plusieurs milliers de fois depuis sa [...]

Machinistes, rions du Tibet !

Lundi, avril 7th, 2008

Monsieur Pingouin dédie cette chronique aux ouvriers du spectacle chinois parce que ma Chine – telle qu’elle est perçue par les alcidés qui observent la scène internationale – n’est jamais que l’histrion du Tibet, c’est vous dire si je suis d’humeur à vous jouer la comédie. Si je poursuis sur le thème de la (longue [...]

En voie de disparition

Mardi, août 14th, 2007

Dans le monde animal certaines choses ne vont plus. Ces derniers temps on ne parle que de l’ourse Franska, de l’abandon des animaux domestiques ou du défunt du yang-tsé. Ah, pauvres bêtes que nous sommes. Tout ça me rappelle ce que disait ce précurseur de l’école réaliste des relations internationales, Scipion Emilien, qui en voyant [...]

Train-train quotidien

Dimanche, juin 3rd, 2007

Je ne manque jamais d’entrain à écrire pour faire rire mon prochain, surtout si mon prochain est la prochaine personne à venir s’allonger sur ma couchette première classe. La compagnie en wagon-lit c’est un vrai paradis. Que voulez-vous, chroniqueur pingouin, ça possède un sacré train de vie ; j’imagine que c’est la raison pour laquelle [...]