Derniers cris

  • Monsieur Pingouin: Et leurs prochaines parutions laveront l’affront. :=)
  • Gizmo: Une tache monstrueuse sur la liberté d’expression : J’essuie Charlie.
  • Monsieur Pingouin: Chère Gizmo, C’est rassurant en effet de voir qu’en Nouvelle...
  • Gizmo: Une nouvelle rassurante d’un de vos cousins…
  • Monsieur Pingouin: Cher Cobaye, Je crois que si les populations ont du mal à  se révolter...
  • cobaye: En y réfléchissant bien, et en retrouvant des sources, on se rappellera par exemple que...
  • Monsieur Pingouin: Cher Cobaye, C’est vrai que le traitement administré aux Égyptiens...

Catégories

Mots-clés

Pâque orthodoxe n’est pas très catholique

Selon les dires de certains de mes amis, j’aurais dû pondre un billet pour Pâques car selon les miens, les alcidés, c’est un jour de grande atteinte à  l’oviparité toute entière. Vous n’êtes pas sans ignorer, mon cher lectorat, l’ensemble des traitements infligés aux œufs, aux lapins, aux agneaux “ surtout ceux dont le patronyme est Pascal – en cette faste période où les chrétiens du monde entier se réjouissent à  n’en plus finir de savoir que Jésus errait et suscitait. Peu m’importe ce qu’il suscitait en vérité parce que pour le pingouin ordinaire que je suis, cela n’a pas grand intérêt de savoir qu’un prophète itinérant prêchait la bonne parole et suscitait l’interrogation des personnes qu’il rencontrait. Tout ce que je me contente de savoir à  son sujet est qu’il était réputé pour son rhésus IT et sa passion, à  laquelle je ne comprends strictement rien à  rien.

Bref, je m’égare. Revenons en à  nos moutons ou plutôt à  nos œufs, victimes dont je me sens le plus proche. Je me souviens encore du jour où ma mère apprît que j’avais mangé un œuf. Oui, mais il s’agissait d’un œuf en chocolat. À cet instant précis, elle crut que j’étais devenu cannibale ou que j’étais définitivement perdu pour l’espèce pingouinière. Elle me tint à  peu près ce langage : « Alcidé ! N’as-tu point honte ? Même aux temps les plus reculés, de ceux où nos ancêtres faisaient déjà  chambre à  part, on ne connaissait point de tel écart de conduite ! »1

Elle fut rassurée d’apprendre que tout cela n’était que gourmandise et pâtisserie et qu’aucun œuf n’avait vraisemblablement pâti de mon festin, encore que je me demande parfois si je n’ai pas été roulé à  quelque moment dans la farine. Néanmoins suspicieuse et méfiante à  l’encontre des mes nouveaux usages, Maman Pingouin2 me demanda immédiatement d’abandonner tout ceci et de bien vouloir faire preuve d’abstinence en respect de toutes ces victimes de l’humanité.

Je lui dis que les humains d’Europe occidentale avaient fait vivre le mythe de l’Africain cannibale tandis que leur chère progéniture à  tête blonde se repaissait de façon rituelle aux alentours de quatre heures de l’après-midi de congolais qu’il ne faut pas prendre pour des tête-de-nègre. Ma mère me répondit que l’humain n’était jamais à  une contradiction près en me rappelant à  quel point l’erreur était associée à  leur espèce. N’étant pourtant point infaillible à  mon tour, je repensai au fait que j’avais vraiment dû être dupé au sujet de la composition des œufs en chocolat. À tout bien réfléchir et tout en restant aussi poli qu’un miroir, je n’ai de toute façon sûrement pas consommé d’œufs de pingouin, donc je ne suis certainement pas cannibale mais peut-être de plus en plus humain, et c’est peut-être ce qui m’effraie le plus.

Enfin, je n’en viendrai pas à  des extrémités aussi barbares que celles que je tiens à  dénoncer aujourd’hui. Passe encore de les faire durcir à  l’eau bouillante, d’en repeindre les coquilles en rouge, faut-il encore trouver des Bulgares ou des Grecs pour en munir chacun des membres de leur famille et s’adonner au rituel de la bataille des œufs. Un rituel, dont je suis convaincu qu’il a vraisemblablement permis à  un esprit fécond, non pas de faire éclore mais de perpétuer la carrière d’un acteur comme Christophe Lambert dans une série de films où l’on nous martèle qu’il ne peut en rester qu’un. Et le pire, c’est que tout cela n’est organisé que dans le but d’apporter au porteur de l’œuf vainqueur le bonheur pour toute une année.

Refusant ainsi ces sacrifices inutiles tout en exprimant l’inquiétude que continue de me causer ces pratiques intolérables, demeurant saisi du dossier, je souhaite malgré tout aux orthodoxes, si peu catholiques et si peu prompts à  manifester quelque sympathie envers les protestants, de joyeuses pâques. Ce n’est pas pour jaboter, mais on ne me fera pas croire qu’en dépit de tout cela je puisse être brouillé avec eux.

  1. Ma chère mère, en évoquant le temps où nos ancêtres faisaient chambre à  part, faisait évidemment référence à  leurs nids séparés connus sous le nom de l’expression « Nid d’àˆve, nid d’Adam » qu’il ne faut surtout pas confondre avec le très obscur : « nid d’aigle, nid d’Adolphe ». []
  2. Oui, j’appelle ma mère « Maman ». []

3 Réponses pour Pâque orthodoxe n’est pas très catholique

  1. Cécile de Quoide9

    brvo pour billet authentiquement courageux. Cetaines causes méritent qu’on ouvre le bec !

    D’après Le cri (d’Edward Munch – 1893) est le dernier billet publié par Cécile de Quoide9 .

  2. Monsieur Pingouin

    Chère Cécile,
    Merci de ce soutien ! Malgré ma propension à  prendre courageusement la fuite, je me battrai bec et ongles pour cette cause … enfin aussi loin que ma manucure me le permettra parce qu’il faut tout de même rester digne.

  3. toma

    J’ai bien aimé ton blog donc je te le dis !
    Les thèmes abordés sont intéressants.
    bonne continuation !
    http://lalignerouge.wordpress.com/