Derniers cris

  • Monsieur Pingouin: Et leurs prochaines parutions laveront l’affront. :=)
  • Gizmo: Une tache monstrueuse sur la liberté d’expression : J’essuie Charlie.
  • Monsieur Pingouin: Chère Gizmo, C’est rassurant en effet de voir qu’en Nouvelle...
  • Gizmo: Une nouvelle rassurante d’un de vos cousins…
  • Monsieur Pingouin: Cher Cobaye, Je crois que si les populations ont du mal à  se révolter...
  • cobaye: En y réfléchissant bien, et en retrouvant des sources, on se rappellera par exemple que...
  • Monsieur Pingouin: Cher Cobaye, C’est vrai que le traitement administré aux Égyptiens...

Catégories

Mots-clés

Zérologie chinoise : un huit en erreur

J’ai précédemment évoqué la passion pour certains du mystique chiffre huit, et le lectorat le plus fidèle a désormais une bonne connaissance de cette pratique numérologique actuelle dénommée la zérologie via mes billets sur la nonologie birmane ou les cinq dernières minutes belges.

Depuis mes vacances en pays manchot, j’ai huit dire qu’il était bientôt question d’une cérémonie sacrificielle numérologique. Le genre de cérémonie des thés à  laquelle les bénis huit-huit en font tout un numéro, surtout si ce sont ceux de Pékin qui le composent. Les fameux Gabonais comme les Japonais absents y ont pourtant répondu présent, et seule Angela Mergule qui le boycotte mériterait à  mon humble avis le titre honorifique d’alcidée pour le courage de ses opinions.1

Mon cher lectorat, vous imaginez bien tout ce qui se trame derrière le tintamarre et le clinquant de l’olympisme moderne, qui est à  la récréation la même chose que le casino : autrement dit un jeu d’argent. Ce n’est pas pour jaboter, mais le mieux étant l’ennemi du bien, je conçois aisément que le badge des athlètes français pour un monde meilleur ait été perçu par le comité olympique comme un signe d’allégeance à  l’axe de ceux qui luttent contre le bien sans pour autant faire partie de l’axe du mâle, celui qui en a entre les deux … oreilles.

En tant que chef du parti communiste et de tous les Chinois, fussent-ils Hans, Ouïghours ou Tibétains, Monsieur Roux2 , prendra la place du maître du grand mess âgé, puisqu’après tout les Chinois ont bien leurs hommes des casernes eux-aussi ; en effet, ces gens-là  sont partout depuis Sun Tzu jusqu’à  l’appareil du parti communiste. Monsieur Roux, disé-je, avant d’être interrompu par moi-même au sujet de questions bassement militantes et militaires, sacrifiera sur l’autel de la mémoire l’infructueux soulèvement birman, survenu vingt ans plus tôt dans l’indifférence cathodique la plus totale.

Au jour du huit, ce sera donc l’adulation totale de la République populaire de Chine, enfin de Pékin seulement car vous le savez bien, Taïwan ce n’est pas la Chine, même en se forçant un peu. J’en reviens au huit, ce chiffre mystique donc, dont les Chinois nous disent volontiers qu’il se prononce presque comme le mot qui prône les vertus de l’enrichissement (y compris de la tomme). Et croyez le ou non, mais cela explique sans doute pourquoi la République populaire de Chine est une puissance nucléaire.3

Poursuivons avec le mouvement sectaire lié au chiffre huit. Que mon lectorat marocain et syrien ne soit pas trop déçu, il n’est point question au jour du huit, des alaouites. Les bénis huit-huit de ces autres sectes peuvent poursuivre leurs activités paisiblement comme rechercher à  concurrencer le fameux axe sino-saoudien Médine-China. J’y reviendrai une autre fois, c’est promis, surtout parce qu’il s’agit de dynastie, et que mon lectorat, qui cache Gala sous le clavier en lisant ces chroniques de peur d’être démasqué et jeté au pilori, en raffole.4

Ce mouvement sectaire, s’appelle l’octolâtrie, d’octo qui veut dire huit en latin et est particulièrement différent de la huitolâtrie même si les deux prêtent à  rire. 5 En effet, le second, également nommé le courant du huit, consacre la conchyliculture si chère à  Saint Jacques, saint patron de l’orthographe, des coquilles, des mollusques invertébrés et des candidats à  la présidentielle au charisme déficient6 . L’octôlatrie suit les préceptes de choc de son livre de chevet, le guide du huitard édité en tablettes carrées – ce que l’on appelle vulgairement le carré ou les tablettes de choctolâtre – parfois réduites à  l’état de poudre pour ceux qui sont capables de boire les saintes paroles comme l’on ingurgite un digestif7.

L’histoire récente du mouvement nous montre que c’est en Europe que l’on a vu naître les premiers martyrs célèbres de cette cause qui s’élevaient au nombre de soixante, les bien célèbres soixante huitards pour lesquels j’ai une certaine affection, plus particulièrement ceux de Prague. Cela nous montre bien toute la culture du sacrifice qui est enseignée à  travers l’octolâtrie à  l’image du sacrifice de la santé de ces athlètes sur le temple de l’asphyxie et de la pollution. Il se murmure même que dans les contrées sauvages d’Asie du Sud-Est où sévissent les ali-babas, on débranche ces sacrifiés sur respirateurs artificiels en utilisant le fameux coup delapan.8

Vous l’aurez donc compris, les octolâtres sont prêts à  tout pour parvenir à  leur funestes desseins, et aucun d’entre eux ne rechigne à  employer les âpres huit politiques : dépression, répression, mauvaise impression, pas de liberté d’expression, pression, compression, suppression et bière-pression9 . Et croyez moi en dépit d’aimer faire vibrer les cordes vocales de leurs victimes sous la torture, ce n’est pas la gratte huitée de ces actes qui les démange.10 L’octolâtre se repait des supplications des infidèles avec une délectation si outrancière que l’espoir d’une grâce de leur part est considérée comme étant des plus fortuites. Je vous l’affirme aussi sûr que huit tantes helvètes sont hoquetantes quand elles font quatre vins en France, car je sais reconnaître l’état d’imbécilité béat de l’octolâtre primaire et vous assurer qu’avec ces énergumènes l’ébriété n’est jamais bien loin.

Alors plutôt que d’assister ce vendredi à  ces démonstrations excentriques dignes de la folie des grandeurs – pour ne pas dire de vulgaires chinoiseries, je prévois de ne même pas laisser entrevoir quoi que ce soit qui pourrait leur faire croire que j’entends donner mon huit, oui donner ce huit, à  leur entreprise. Oui, mon cher lectorat, je ferai sans doute mieux d’en rester là  avant que la huitarde ne me monte au nez.

Si la Birmanie vous intéresse et que vous ne savez guère comment en suivre son actualité à  travers les blogs, n’hésitez pas à  consulter le blog de Kathy, qui traduit de nombreux articles en langue française, et qui vous prouvera qu’en France l’on peut aussi s’intéresser à  la Birmanie même lorsqu’elle n’est pas sous les feux des projecteurs.

x11

  1. Oui, le mergule fait partie de la famille des Alcidés. Ceci dit, ce n’est pas l’Allemagne qui est en concurrence avec Westinghouse pour refourguer de l’énergie nucléaire civile très très très propre et très très très écologique aux populations de la République populaire de Chine. Mais ce n’est pas grave, la BMW c’est comme l’argent, quand elle roule ailleurs elle n’a pas d’odeur même si mes facétieux correspondants allemands ont longtemps essayé de me faire croire que BMW était un acronyme signifiant Bayerische Mist Wagen pour voiture bavaroise digne du mot de Cambronne (De fumier en fait, puisque c’est ce que veut dire Mist). []
  2. Diminutif affectif que monsieur Pingouin attribue au président Hu Jintao en raison de la proximité du patronyme Hu avec la couleur des mains de Nicolae Ceaucescu et autres joyeusetés. []
  3. Il faut savoir que l’on prête au huit, qui se dit Ba en chinois et qui s’écrit ainsi å…«, les vertus de l’enrichissement sous prétexte que sa prononciation ressemble à  Fa qui s’écrit 发 et que l’on utilise dans le facai de ‘gongxi facai’ 恭喜发财 qui est une expression utilisée lors du Nouvel An pour souhaiter la prospérité financière. []
  4. Ne pas confondre Alaouites du Maroc et Alaouites de Syrie. L’un est le nom de la dynastie des rois du Maroc, l’autre est le nom de cette branche du chiisme que pratique le syrien Bachar Assad. []
  5. A l’attention de toute personne qui conchie la culture, je persiste à  dire que l’huître est un mollusque blagueur. En effet, bien des enseignants s’y réfèrent inconsciemment en corrigeant une copie puisque lorsqu’ils tombent sur une belle coquille, ils n’hésitent pas à  appeler cela une perle. Les perles du Bac figurent d’ailleurs au nombre des plus connues. Vous ne me croyez pas ? Vous pensez que je verse dans la conchyliculture de bas étage sous prétexte que les élèves sont des producteurs intempestifs de coquilles en tout genre ? Qu’à  cela ne tienne, pour peu que l’on ait affaire à  une coquille suffisamment grosse, je peux vous dire que la note sera palourde. Comble du comble, accuser les autres d’être des huîtres est faire preuve d’ostracisme, alors que si vous les preniez pour des huiles vous seriez respectueux, chose qui ferait tache dans le bon sens. []
  6. Le fameux charisme du huit ou d’une huître attribué à  un certain François Bayrou. []
  7. C’est à  dire jusqu’à  plus soif et à  atteindre l’ivresse, ce que les octolâtres appellent volontiers la promise cuitée, dont ils abusent abondamment. []
  8. Lire ‘coup de la panne’ en se rendant bien compte que delapan en bahasa indonesia ou bahasa melayu pour les fédérés est le chiffre huit. []
  9. Note des services de cryptologie du Pingouinistan : il s’agirait probablement d’une mauvaise tournure de ‘mise en bière’. []
  10. Contrairement à  un certain Yves Duteil qui lorsqu’il ne prend pas un enfant par la main, préfère s’en prendre à  sa guitare. []
  11. En hommage à  la seule mogwaï capable de combattre les fautes d’orthographe avec efficacité et de faire les louanges de Brassens et de Saint Jacques grâce à  son célèbre Gare aux coquilles, il vous est possible de cliquer sur le bouton suivant comme vous zapperiez la cérémonie d’ouverture des jeux olympiques de Pékin afin de dévoiler l’ensemble des jeux de mots de la chronique.
    []

3 Réponses pour Zérologie chinoise : un huit en erreur

  1. Criticus

    « Je vous l’affirme aussi sûr que huit tantes helvètes sont hoquetantes quand elles font quatre vins en France »

    Excellent ! Ca rattrape ton couplet 68ard… ;-)

  2. Monsieur Pingouin

    Rhoooo, Criticus, tu es médisant là  ;)
    à€ défaut de couplet, je crois que ce que les pauvres Praguois de 1968 ont entendu ressemblait plutôt à  des coups de canons tirés à  boulets rouges (soviétiques, bien évidemment).

  3. Criticus

    Je parlais des 68ards à  l’Ouest… ;-)